Accueil du site > Gaz de schiste > L’audience à Périgueux

L’audience à Périgueux

dimanche 16 juin 2013

Le collectif de Martel a été reçu le jeudi 13 juin dernier à Périgueux par le préfet coordonnateur du permis de Brive pour le Lot, la Corrèze et la Dordogne, Mr Jacques Billant. L’audience avait été demandée pour faire état d’une part des arguments qui invalident totalement la perspective de forages dans notre région, d’autre part de la très forte mobilisation des élus et de la population contre cette demande de permis. Les habitants et les élus espèrent qu’ils auront été entendus et que le préfet transmettra, début août au plus tard, au ministère de l’écologie, de l’énergie et du développement durable, un avis défavorable à la demande déposée par la petite société de Singapour, Hexagon Gaz.

Le collectif de Martel et l’association Vigilance Périgord ont été reçus le 13 juin à Périgueux, par le préfet coordonnateur du permis de Brive, Mr Jacques Billant. La rencontre a duré 1h30.

L’audience avait été demandée pour faire état de la mobilisation des élus et de la population contre cette demande de permis. Au nom du collectif de Martel qui couvre le nord du Lot, il a permis à Sylvie Tabary de faire état auprès du préfet de Dordogne :

- des contradictions entre le projet et la surface financière d’Hexagon Gaz ainsi que le flou de la technologie de forage envisagée,

- du rejet catégorique de 6 géologues, hydrogéologues, hydrogéochimistes éminents ainsi que de 3 préhistoriens, ayant tous effectué des travaux reconnus sur le Quercy Périgord

- du rôle du nord du Lot situé sur le bassin versant de la Dordogne pour les ressources en eau et la biodiversité, des enjeux attestés par de larges concertations amont-aval et de prestigieux labels attribués par l’Unesco et l’Europe

- de la situation socio-économique tenu par l’agriculture et le tourisme, deux filières interdépendantes et dynamiques qui jouent la carte des labels de qualité et des produits de prestige comme la truffe et le foie gras, reconnus dans le monde entier

- de la mobilisation large, déterminée et citoyenne démontrée par le nombre de pétitions (6200 en papier, 6000 par internet), l’expression de l’ensemble des conseils municipaux qui ont délibéré sur le sujet, l’affluence aux manifestations de Brive et Sarlat (3500 personnes au total) et le succès de la conférence de Turenne (280 personnes) ainsi que le nombre de témoignages et de lettres envoyés au collectif

Le dossier a été remis ainsi que toutes les délibérations, pétitions et articles de presse. Le préfet a entendu les arguments et a indiqué qu’il transmettrait son avis au ministre de l’écologie, de l’énergie et du développement durable, Mme Delphine Batho, début août au plus tard. Selon lui, cet avis ne sera pas rendu public.

L’art 22 du décret du 2 juin 2006 ainsi qu’une réponse du ministre laissaient penser que le délai ultime de cette transmission était au 26 juin mais Mr Jacques Billant a affirmé que cette date dépendait en fait des transmissions des avis des services de l’État déconcentrés dans les trois départements concernés (ARES, DRAC, DREAL, DTT, délég. militaires).

En résumé, le collectif de Martel a demandé d’appliquer le principe de précaution, voire de prendre en considération la responsabilité conférée par la connaissance des nocivités avérées des forages, y compris pour le gaz de houille, qui seraient décuplées en Quercy Périgord du fait des sous-sols karstiques et de la multitude des circulations d’eau souterraines ainsi que du rôle éminemment central de la Dordogne.


 


L’association | Contacts | Adhésions | Assemblées générales | Plan du site | Espace privé | Suivre la vie du site