Accueil du site > Contacts > Contacts

Contacts

lundi 8 septembre 2008

Association Turenne Environnement

150 route de Noailhac 19500 Turenne

Président, Antoine Thieffry : antoine@turenne-environnement.org

Trésorier, Roger Guégan : roger.guegan2008@orange.fr

Secrétaire : Joss Berger joss@turenne-environnement.org


Site créé par Vincent Marcel

Merlette

46600 Sarrazac

Tel/Fax : 05 65 37 78 09

Site : www.vincent-marcel.com

E-mail : vm@vincent-marcel.com

Site Hébergé par Celeonet

9 Messages de forum

  • 20 avril 2010 10:59, par Christian POUMIER Le FAGNAC 46600 SARRAZAC Contacts

    Bonjour à tous je salue votre travail pour protéger turenne et ces environs J’habite à SARRAZAC la Bataillole ou Le FAGNAC donc concerné par un des tracés qui passerait sur les maisons de la bataillole. Les points suivants me parraissent pas traités dans le projet actuel Le BILAN CO2 qui normalement doit être intégré dans les projets les fortes montés ainsi que d’hectare de bois coupé sont des arguments.

    Pour l’aspect touristique plusieurs chemin de randonnée seront coupés ou défiguré ( perte de touriste ) Il y a également quelques réserves naturels Le passage nord va défigurer la vallée Quel est le gain financier pour les cantons concernés ? Quel est le gain de temps 10à 15 minutes (coût démesuré par rapport au temps gagné) La solution me semble être d’améliorer les routes existantes J’étais à la réunion du 19 à SARRAZAC qui n’a pas amener de nouvelle donnée et c’est les conseils généraux défendent ce type de solution sous la pression de certaine entreprise Je vous envoie un bulletin d’adhésion comme membre actif par courrier

    • 31 août 2010 22:08, par Missoty christian Contacts

      Bonjour, je prends connaissance aujourd’hui du tract de cette association déposé dans les Boites aux lettres de Vayrac et qui a comme titre LA VERITE. Après avoir bien lu les 4 pages qui le composent, plusieurs réfexions me viennent à l’esprit. La première c’est qu’il est un peu présomptueux d’affirmer de la part de quiquonque de détenir la vérité. La deuxième, c’est de me rendre compte qu’aujourd’hui, il n’est plus possible de faire aboutir un projet sans que des associations ou collectifs s’y opposent comme si ce qui existe ne devait plus changer, ne plus évoluer. Heureusement que nos ancêtres ont laissé les chemins de fer se construire en le laissant passer dans leur village, ils avaient compris quel progrès cela allait amener dans leur déplacement, je n’ose imaginer aujourd’hui toutes les oppositions qui se manifesteraient s’il fallait simplement refaire les mêmes lignes de voie ferrée là ou elles sont implantées dans notre Haut Quercy et que tout le monde maintenant trouve charmantes avec leur petites gares et leur tracé sinueux le long des falaises empruntant des tunnels dans les bordures rocheuses de nos plateaux calcaires, et des ponts et viaducs que l’on trouvent si intéressants que l’on va même jusqu’à les éclairer la nuit et que persone ne veut voir disparaître dans nos vallées et sur nos jolies rivières. Oui qu’en serait il en 2010 s’il fallait créer tous ces ouvrages, je souhaiterais bien du plaisir à ceux qui en seraient chargés. La troisiéme, j’ai remarqué la présence de Roland Cayrol et de Bruno Masure en soutien des associations qui s’opposent aux tracés de la voie nouvelle, ces personnes de qualité très connues dans le monde de la communication par leur métier sont ou étaient surtout présentes sur Paris. Je me demande par quel moyen de transport elles viennent faire des séjours dans le Nord du Lot qu’elles affectionnent tout comme moi, si c’est par le train merci à tous ces propriétaires qui au 19 ème siècle ont vu leur parcelle amputée ou défigurée pour permettre son passage sur des centaines de kilomètres du Nord au Sud, oui merci à leur bonne volonté au service du bien commun. Si c’est par l’autoroute A20 en voiture merci encore à tous ceux propriétaires et élus locaux qui ont finalement permis à des millions de personnes depuis sa création de parcourir dans les deux sens cet ouvrage qui était très nécessaire et que tout Midi Pyrénées attendait depuis longtemps en permettant des gains de temps considérables sur les trajets tout en améliorant la sécurité de circulation. Tous ces gens étaient ils moins attachés à leur région ou à leur propriété foncière que ceux du Haut Quercy, je ne le crois pas. Et si c’est par l’avion voilà ce nouvel aéroport de Brive Vallée de la Dordogne bien pratique pour qui veut venir goûter aux charmes de notre région, je ne doute pas que des oppositions se sont manifestées pour empêcher sa réalisation, heureusement si c’est le cas que finalement elles ont été convaincues du bien fondé de ce projet et accepté sa construction. La quatrième, souhaitez vous que notre belle région devienne une réserve d’indiens pour parisiens possèdant résidence secondaire et venant de temps en temps se mettre au vert sans penser qu’il y a des habitants dans ce Haut Quercy qui vivent là, y travaillent et souhaitent y rester parce que eux aussi aiment ce pays tout en bénéficiant de voies modernes de circulation qui sont le poumon économique indispensable de tout territoire soucieux de garder ses emplois donc ses habitants. Voilà j’espère que la raison và l’emporter et que cette voie nouvelle de désenclavement verra le jour en tenant compte de toutes les réserves et observations recevables à comparer avec les enjeux économiques du bassin d’emploi de Bretenoux Biars St Céré de la Vallée de la Dordogne Lotoise.

      Signé un habitant de Vayrac

      • 1er septembre 2010 09:20, par Antoine Contacts
        Nous intégrons votre position au débat : elle est tout à fait respectable.
      • 3 septembre 2010 09:35, par Turenne Environnement Contacts

        Merci, habitant de Vayrac, d’engager un dialogue que nous souhaitons vivement continuer avec vous. Votre commentaire est argumenté, nous y répondrons point par point. « LA VERITE » peut sembler, il est vrai présomptueux comme titre, mais comment qualifier autrement les faits sur lesquels nous allons revenir et comment rectifier la lettre dite « d’information » du Conseil Général ? Cette lettre du CG présente « une concertation exemplaire et réussie », or ce n’est pas la vérité, il faut bien le dire. Si, il y a un an, élus et associations se sont engagés dans ce processus, c’était avec l’espoir d’être entendus et d’influer sur la décision finale. Or, ce n’a pas été le cas. Les débats ont été animés et chacun s’est exprimé, c’est vrai, mais les arguments n’ont pas été examinés. Pour preuve dès le 23 mars l’APPEL A L’OBJECTIVITÉ DU GARANT signé par plusieurs élus et associations pour demander que soient pris en compte les itinéraires existants. Les représentants du Conseil Général nous ont alors répondu que ceux-ci seraient comparés en l’état avec les tracés proposés et a refusé sans appel de considérer que les routes existantes pouvaient être améliorées. Autant comparer une voiture neuve et la même âgée de 20 ans ! Comment peut on parler de « concertation exemplaire et réussie » quand plusieurs associations boycottent ouvertement et par voie de presse la réunion de juin du Comité de suivi ? Quant aux faits que nous mettons en lumière, ils ont eux aussi bien réels. N’est-ce pas vrai que, vous, habitant de Vayrac, pour aller à Brive centre, à l’hôpital, aux lycées, au marché… ne prendrez jamais cette « voie d’avenir », mais la route de Turenne ? N’est ce pas vrai que nos impôts vont augmenter de façon importante si ce projet se réalise ? N’est pas vrai que le tout camion n’est pas la solution d’avenir, car ils polluent, ils sont dangereux et qu’hélas le prix des hydrocarbures n’est pas près de baisser ! Nous défendons l’importance capitale pour la région de l’activité industrielle du bassin biarnais, mais nous pensons que le développement durable de la région ne repose pas sur le seul facteur routier. LE PASSEISME ET L’IMMOBILISME dont vous nous accusez peuvent être très facilement réfutés. S’il est vrai que tout projet de nos jours a fatalement des détracteurs qui s’organisent en associations et collectifs – ce qui est normal en démocratie–, il faut peut être comparer ce qui est comparable. Peut on mettre sur le même plan des autoroutes d’intérêt national voire européen comme l’A20 qui relie Paris à Toulouse via Limoges ou l’A89 qui relie Bordeaux à Lyon et la « voie d’avenir » qui ira de Biars à Brive ? Il a certes été nécessaire au XIXème et au XXème siècle de créer un réseau routier et ferré dans nos campagnes et nos ancêtres ont fait œuvre utile, mais le maillage actuel est dense et l’habitant de Biars ou de St Céré dispose d’un nombre important d’itinéraires pour se rendre à l’endroit qu’il désire à Brive (la ville s’étend d’Est en Ouest sur 8 km). Est-il vital pour gagner au maximum 5 minutes (chiffre du Conseil Général) sur un trajet de bouleverser un paysage que nos ancêtres ont su préserver ? Vous parlez à juste titre des voies ferrées créées il y a plus d’un siècle, nous voulons leur redonner vie et faire que le sacrifice des propriétaires fonciers de l’époque n’ait pas été vain ! Par delà les terrains traversés qui appartiennent à quelques uns, ce sont les paysages qui appartiennent à tous que nous défendons… ROLLAND CAYROL ET BRUNO MASURE soutiennent notre démarche et nous les en remercions vivement. Ils viennent dans la région depuis de nombreuses années … bien avant que l’autoroute A 20 et que le nouvel aéroport Brive Vallée de la Dordogne soient ouverts ! Mais, ils utilisent avec bonheur ces réalisations récentes et ils ne contestent pas leur intérêt même s’ils viennent chez nous pour la beauté des sites et pas pour la facilité des transports !! Votre attaque de « nos Parisiens » est pour nous symptomatique d’un certain état d’esprit lotois. Les résidents secondaires sont souvent considérés dans la région comme des « sous-habitants ». Certes ils paient des impôts dans le département, mais ils ne sont pas natifs, pas plus d’ailleurs que tous ces retraités qui viennent finir leurs jours dans un Lot qu’ils ont choisi. De là à dire que ces personnes considèrent la région comme une réserve et les habitants comme des « Indiens » il y a un pas qu’il me semble bien dangereux de franchir. Ces parisiens sont les ambassadeurs du Lot en France et font vivre le tourisme qui est une des activités principales de la région (aussi importante que celle des industriels biarnais). Non seulement ces résidents secondaires participent par leur impôts à l’aménagement du département, mais ils apportent aux artisans locaux des travaux à l’année (travaux du bâtiment, aménagement des espaces verts, restauration de meubles… ), ils s’alimentent auprès des fermes, des petits commerces et moyennes surfaces du coin. Leur participation à la vie économique mais aussi culturelle n’est pas chiffrée mais elle le mériterait !!

        Nous vous invitons, habitants de Vayrac ou des autres communes du Lot ou de Corrèze à commenter cet échange. Nous sommes convaincus que seul un dialogue peut faire avancer le projet routier.

    • 25 juin 2012 14:44, par Naomi Contacts

      mutuelle santé comparatif


      mutuelle sante - mutuelle santé 60 millions consommateur - mutuelle santé questions - mutuelle santé 60 millions consommateur
      J’ai mis en place des idées supplémentaires, donc je vais inclure un lien vers ce post (si OK) sur mon site.
    • 6 juillet 2012 19:01, par Polino Contacts
      Avant toute chose merci pour cette présentation tout autant lucides et posées. Toutefois 2 ou 3 passages auraient pu comporter davantage d’explications notamment vers la fin du billet. C’est juste une façon de dire que je suis empressé de découvrir le prochain billet

      mutuelle dentaire rochefort


      Gratuitement le mutuelle dentaire delle de la part d’une film devis mutuelle : mutuelle dentaire rochefort - mutuelle dentaire renault boulogne-billancourt - mutuelle dentaire sans plafond - mutuelle dentaire antibes - mutuelle dentaire vesoul
  • 28 décembre 2012 22:52, par marine Contacts

    Hello, parfait, surtout que voilà un joli nombre de fois que vos articles m’apportent des éléments que je n’arrivais pas à distinguer. En conséquence je vous gratifie grandement et souhaite que vous perduriez de la sorte.

    assurance scooter


    une assurance scooter


    Gagner une une assurance scooter
  • 28 décembre 2012 23:48, par marine Contacts

    Hello, parfait, surtout que voilà un joli nombre de fois que vos articles m’apportent des éléments que je n’arrivais pas à distinguer. En conséquence je vous gratifie grandement et souhaite que vous perduriez de la sorte.

    assurance scooter


    une assurance scooter


    Gagner une une assurance scooter
  • 28 décembre 2012 23:49, par marine Contacts

    Je ne vois que de la matière précise chez vous en plus votre partage m’a été d’une véritable utilité à différentes occasions. Alors je vous remercie amplement et vous souhaite une excellente journée.

    assurance simulation


    une assurance simulation


    Trouver une une assurance simulation

 


L’association | Contacts | Adhésions | Assemblées générales | Plan du site | Espace privé | Suivre la vie du site