Accueil du site > Projets routiers > La voie d’Avenir( tracéT3) et le contournement de Noailles.

La voie d’Avenir( tracéT3) et le contournement de Noailles.

lundi 11 décembre 2017

La Voie d’avenir et le contournement de Noailles sont complémentaires et non alternatifs.

NON à un nouveau barreau routier dans le Midi corrézien ? Les associations se concertent. Le conseil départemental de la Corrèze a lancé un projet de « contournement de Noailles » en août 2016. Le nom du fuseau avec les tracés proposés à la prochaine consultation publique en janvier, est : « Liaison RD 8-A 20 / Jugeals-Noailles ». Cela ne laisse aucun doute sur la volonté explicite de créer un nouveau tracé pour désenclaver le nord du Lot, en ne passant que par la Corrèze. Depuis 1994, un projet, souvent modifié, est tout à coup présenté comme prioritaire, de façon unilatérale, par le département de la Corrèze.

Il est choquant et désastreux qu’au mépris de la continuité nécessaire d’une politique concertée (Lot/Corrèze) d’aménagement routier, une nouvelle majorité à la tête du seul département de la Corrèze remette en question les dispositions de la convention d’octobre 2013. Au-delà des oscillations électorales, le tissu économique, social, environnemental est une constante qui transcende, pour toute la population, les limites administratives.

C’est en effet en 2013 que, conjointement, les conseils généraux du Lot et de la Corrèze décident d’adopter le tracé T3 pour réaliser le projet « Voie d’Avenir ». Cela après avoir engagé 1,3 million d’euros d’études et organisé pendant quatre ans une concertation avec tous les partenaires impliqués (69 réunions). Le tracé T3 relie le bassin de Biars à l’A20 et permet de désengorger la circulation des poids lourds en arrivant rapidement sur l’autoroute par la bonne route D 840. Les travaux ont déjà bien avancé et sont arrêtés, pour le moment, au niveau de Saint-Michel-de-Bannières pour se poursuivre par la déviation de Vayrac. Qu’attend, au demeurant, le conseil départemental du Lot, après avoir mobilisé tant de temps, tant de personnes invitées à une longue procédure de concertation, dépensé tant d’argent en études approfondies par des cabinets d’experts, qu’attend-t-il donc pour réaffirmer clairement sa position en faveur de T3 ?

Si ce projet, momentanément suspendu par jugement en référé du tribunal administratif de Toulouse, se réalise comme l’ont souhaité les deux départements, le processus de choix d’un « fuseau » entre Montplaisir et l’échangeur de Noailles (52) par le seul département de la Corrèze serait-il encore nécessaire ? Il nous semble qu’on parle trop vite d’un barreau routier surdimensionné reliant Montplaisir au Pont-de-Coudert en dévalant les pentes de la vallée de la Couze !

La RD8 et la RD 158 ont vocation à être des routes touristiques et non pas un couloir à camions. Nous nous opposons à une circulation Poids Lourds passant par la difficile côte de Turenne, traversant ce site classé contre la volonté de sa municipalité, poursuivant à Jugeals-Nazareth la fragile vallée protégée de la Couze et aboutissant au bourg historique de Noailles. Nous refusons d’enterrer le tracé T3 qui a vocation à canaliser en grande partie le trafic poids lourds, et dont l’actuel retard pour vice de forme ne préjuge pas de la décision sur le fond. L’urgence, s’il y en a une, est de réaliser dès maintenant des travaux de sécurisation sur l’ensemble du réseau existant. Les associations Corrèze Environnement, Bien Vivre à Jugeals-Nazareth, Les Amis de Cavagnac, Noailles Environnement et Turenne-Environnement, se regroupent d’ores et déjà pour s’opposer à une liaison D8/ A20 (Jugeals-Nazareth/Noailles) qui aboutirait à un nouveau grignotage des terres agricoles et à une recrudescence du trafic dans les villages traversés au mépris des intérêts de la population, de l’environnement et du tourisme.

Bien vivre à Jugeals-Nazareth

Corrèze Environnement

Les amis de Cavagnac

Noailles Environnement

Turenne Environnement

Ce texte a reçu le soutien des municipalités de Jugeals-Nazareth, Sarrazac et de Cavagnac. La délibération du conseil municipal de Turenne du 01/09/2016 va aussi dans ce sens… "Bien-Vivre à Jugeals-Nazareth" dit « Non à un barreau routier ! » : la création coûteuse d’une voie nouvelle n’est pas d’actualité. Elle aurait automatiquement un impact irréversible sur le cadre de vie des habitants, l’agriculture et des nuisances supplémentaires générées par un trafic ainsi accru, constitué notamment de poids lourds. La sécurisation de la RD 158 et celle des autres axes du secteur constituent notre priorité.

"Noailles Environnement" considère que le contournement de Noailles ne doit pas être une alternative au projet T3 de la Voie d’avenir qui doit être concrétisé dans les délais les plus brefs. Pour autant, il est indispensable qu’un contournement de Noailles soit réalisé de manière à mettre fin aux nuisances subies depuis plus de 25 ans par les habitants du bourg et les riverains de la RD 158.

Le 11 décembre 2017


 


L’association | Contacts | Adhésions | Assemblées générales | Plan du site | Espace privé | Suivre la vie du site