Accueil du site > Adhésions > Actualités janvier 2010

Actualités janvier 2010

vendredi 8 janvier 2010

Où en sont les dossiers en cours et quelles seront nos actions. Nous avons besoin de votre aide et de votre soutien financier

Chères amies, Chers amis.

Comme chaque année, nous vous adressons nos meilleurs vœux pour vous et votre famille, de bonne santé, de bonheur et de réussite dans vos entreprises pour l’année 2010.

Ce changement d’année nous offre aussi l’occasion de venir vous entretenir des principales activités de notre Association. Notre but étant de conserver et de protéger pour l’avenir un cadre de vie le plus agréable possible à chacun de nous tout en favorisant sur notre terroir un développement économique respectueux de notre environnement.

1-Tout d’abord parlons de la compostière installée au Puy La Boussette à l’entrée de Turenne : elle répand toujours des odeurs pestilentielles, volatiles, intermittentes et pérennes sur tout le voisinage. Nous continuons à nous battre pour obtenir une totale disparition de ces odeurs et il s’agit d’une lutte difficile car l’entreprise polluante est la société Terralys une filiale de Suez-Environnement, ume multinationale du CAC 40. Nous avons à faire à forte partie. . Nous aidons les riverains dans leurs démarches de sinistrés, Nous allons interpeller le ministère de l’environnement par question parlementaire. Notre interpellation concerne les obligations des sites classés non soumis à autorisation préfectorale et qui causent autant de désagréments que des sites soumis à autorisation. Nous demandons aussi au préfet de la Corrèze de mettre en place un olfactomètre géré par un organisme indépendant et doté d’un effet cliquet entraînant automatiquement des sanctions contre l’exploitant s’il n’y a pas le « zéro nuisance » qui nous a été promis depuis cinq ans et qui n’est toujours pas respecté.

2-L’ouverture de l’aéroport de Brive-Vallée de la Dordogne ( nouvelle appellation qui renvoie Souillac aux oubliettes ). Les travaux sont toujours en cours et nous ne parvenons pas à connaître exactement le coût de l’investissement. Tout est fait pour communiquer que l’enveloppe fatidique des 50 millions remettant en cause la participation européenne n’est pas dépassée : c’est sans doute le seul dossier de travaux publics en France où le coût ne subit aucun dépassement malgré un retard de plus de trois ans et des erreurs de topographie qui ont conduit notamment au détournement de l’ancienne nationale devenue RD 820 entre Nespouls et Cressensac ! Nous avons demandé aux chambres régionales des comptes de Midi-pyrénées et du Limousin de procéder à un contrôle. Quant à l’exploitation, aucune compagnie aérienne n’est actuellement répertoriée, les avatars des régions avec les compagnies « Low-Cost » nous rendent interrogatifs en ce qui concerne la rentabilité, : quelle compagnie va prendre en charge les transports, ? Pour quelles destinations, ? La charte de l’environnement difficilement négociée entre usagers, pouvoirs publics et riverains et qui doit en principe nous protéger en qualité de riverains n’a pas encore été finalisée.

3-Le problème de la route dite « des confitures » pour désengorger le bassin de Biars et plus précisément les transports P.L. de la multinationale Andros pour rejoindre l’Autoroute A.20 provoque beaucoup de polémiques. Nous plaidons pour une solution raisonnable protégeant les sites naturels et patrimoniaux qui nous conduit à refuser toute solution par le nord.. Nous demandons la mise aux normes des chaussées existantes avec le moins de création de routes possibles, l’ouverture d’un échangeur complet à la sortie de Martel ; nous participons à une consultation par le biais d’une concertation basée sur le principe de la « co-élaboration » avec le cabinet d’études EGIS pour choisir le tracé le plus performant . Nous demandons un tracé qui aménage le territoire et intègre la volonté du Conseil Général du Lot et de la communauté d’agglomération de Brive de créer une vaste zone d’activités au sud-ouest de Cressensac appelée Parc d’activités du Haut-Quercy : zone contestable certes en 2010 mais dont la viabilité impose une desserte routière . Décision courant 2010.

4-Concernant la mise en place de panneaux photovoltaiques, le nouveau maire de Sarrazac a demandé la modification du plan d’occupation des sols qui aménageait notre ruralité avec des espaces naturels : une première implantation de 23 hectares au puy d’AYAL sur le causse a été décidé. Nous avons fait valoir nos réticences au commissaire-enquêteur : le causse est un lieu de bio-diversité qui doit être sauvegardé ; il nous semble qu’un intérêt privé a primé sur l’intérêt général:nous exigeons que cette expérience , si elle doit aboutir soit la seule dans la communauté de communes :nous pensons que ces constructions doivent plutôt couvrir des halls de gare ,des hangars agricoles ou des parkings comme à Bordeaux. Les paysages sont aussi protégés par la loi

Une bonne nouvelle, nous sommes en train d’obtenir notre agrément comme Association agréée pour l’environnement. Cela nous permettra de renforcer notre information et de valoriser nos actions.

En conclusion,Nous regrettons de constater que autorités locales en retard sur l’opinion et la politique nationale ne mettent pas l’environnement au coeur de leurs préoccupations. Ce qui se révèlera un handicap, même sur le plan socio-économique. Nous allons faire en sorte de les sensibiliser davantage. Comme vous pourrez le constater , nous avons de l’occupation. Nous accueillons toutes les bonnes volontés qui veulent nous aider à réaliser nos objectifs.

Merci de votre soutien moral et financier et de votre confiance et soyez assurés de nos sincères salutations. Pour le Conseil d’Administration, Joss Berger, Claude Maze, Antoine Thieffry


 


L’association | Contacts | Adhésions | Assemblées générales | Plan du site | Espace privé | Suivre la vie du site